Notre histoire

Pauline

Dans mes souvenirs d’enfance, les pâtes fraiches tiennent une place très spéciale. Dans la famille Murati, les après-midi de dimanches pluvieux finissaient souvent autour de la table de la cuisine avec mon père, mes frères et sœurs, en train de confectionner les pâtes que nous dégusterions le soir. Les rires et la farine partout sur la table et souvent le sol, la sensation de faire avec ses mains ce que le ventre s’empresserait de dévorer, voilà ce qui remonte quand j’évoque mon métier. C’est ainsi qu’en 2014, j’achète ma première machine à pâtes et investis plusieurs marchés de plein air chaque semaine. Mes pâtes seront bio ou ne seront pas ! L’aventure commence là, et je ne me doute pas de là où elle va me porter…

Pauline
Matthieu

Nous sommes en septembre 2017. Pauline a fait quelques semaines auparavant l’acquisition d’un lot de machines pour remplacer la sienne devenue beaucoup trop petite. Parmi elles, une raviolatrice trône fièrement sur le plan de travail de l’atelier que nous avons créé dans notre garage durant l’été. Et ma curiosité aidée par un récent licenciement, n’en demande pas plus pour que je m’installe aux commandes de celle-ci. Evidemment, je passerai sur les nombreux échecs de farces trop molles ou de pâtes trop sèches, mais je me prends de suite au jeu, imaginant déjà l’étendue des possibilités que m’offrait ce jouet ! Nos raviolis rencontrent rapidement un vif succès, et je mets avec plaisir un second pied dans l’atelier pour ne plus jamais les ressortir. Une nouvelle aventure à deux commence !

Matthieu
Pauline et Matthieu

"Le garage est devenue trop exigu ! et nos machines ne suivent plus la cadence !!! " J’entends cela depuis plusieurs semaines, mais nous n’allons pas transformer la maison en atelier de fabrication… Pauline a raison. Il est temps de partir et de trouver un nouvel écrin pour notre activité. Nous sommes en mars 2019. Le vent nous porte, nous et notre atelier, dans la commune voisine où la mairie recherche des nouveaux locataires. De nouvelles machines arrivent en même temps que nous, et la société Pasta Murati prend vie. Une année plus tard, nous embaucherons notre première salariée et lancerons notre nouvelle gamme de pâtes sèches bio.

Pauline & Matthieu

Dans toute aventure, il faut avoir un objectif clair, une route bien tracée, et surtout une grande capacité d’adaptation pour essayer de tenir le cap contre tous les aléas qui sans cesse vous éloignent de votre chemin.
Et bien souvent ce sont les rencontres que vous faites qui vous ramènent dans la course et vous redonnent cet élan indispensable pour que l’aventure continue.
Alors merci Emanuele F., Georges M., Patricia D., la mairie d’Artiguelouve, et nos enfants qui ont grandi les mains dans la semoule et la bouche pleine de pâtes crues.